Partagez|
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Varsus Smarath
Empereur du Feu
avatar
Messages : 30
Faveur des dieux : 488
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 33
Localisation : Palais impérial de Kiyonari

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element : Feu
MessageSujet: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Jeu 21 Juil - 0:07

Une grande préparation




Il faisait plutôt frais ce soir-là, dans les rues pavées de la capitale. Tout le village préparait leurs décorations pour la fête des lumières qui aurait lieu quelques jours après. Les allées commençaient à s'illuminer au travers de magnifiques guirlandes et les rues étaient très animées en soirée pour fêter dignement ce grand événement. 

A l'extérieur de la cour du château, un homme de grande stature observait au loin depuis les murailles. Ses cheveux eben flottaient au vent et les fleurs de cerisier venaient se poser doucement sur la grande barrière en bois richement ornée. Le ciel devenait rose et les lanternes se faisaient allumer au palais. 

La fête de la lumière était très réputé dans les 4 royaumes pour être une merveilleuse festivité unissant les pays le temps de deux jours de fête consacrés à la déesse. L'empereur Smarath avait invité tous les dirigeants afin de participer à cette fête comme toutes les années, sauf que quelque chose le tracassait. 

Un homme s'approcha alors et s'arrêta quelques mètres derrière lui tout en s'inclinant poliment, comme s'il venait d'entrer dans l'intimité de sa majesté. Ce dernier, ne vérifia pas de qui il s'agissait puisqu'il semblait déjà le savoir. 

" - Toujours rien...? " 

" - Non, majesté. Toujours aucune réponse. " 

" - J'imagine que ça ne sert à rien de l'attendre, s'il n'a point répondu, il ne doit pas avoir quitté son pays. " 

Il ne bougea cependant pas, remarquant un cortège au loin... Il resta là à renifler la douce odeur des cerisiers en fleurs puis prit appuis contre la barrière expulsant silencieusement la bouffée d'air qu'il venait de prendre. 

" - Les représentants du pays du vent arrivent bien tôt, est-ce que les appartements sont prêts...? " 

" - Bien entendu, Monseigneur. Ils sont entretenus depuis plusieurs jours déjà. "

" - Fort bien, qu'on aille les accueillir comme il se le doit. " 

Il se retourna et le frôla presque en redescendant les escaliers de sa demeure pour rejoindre le palais. Son messager s'exécuta et parti dans la direction opposée pour rejoindre les premiers représentants arrivés sur les lieux de fête.  



© Truth.
#666699
Revenir en haut Aller en bas
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Falathar Urthel
avatar
Messages : 5
Faveur des dieux : 438
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element :
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Sam 23 Juil - 23:02
Une nuit venait de passer l’elfe noir répondant au nom de Falathar se réveilla voyant son rideau rouge de son lit, une présence qui dormait a ses coté il se tourna pour voir une femme, ne perdit pas de temps à la regarder qu’il se leva sans fatigues et fit une série de 100 pompes pour garder sa forme.
Ses pompes fini il se releva et fixa le lit dont les draps commençaient à bouger par le réveil de la jeune fille.

-mon seigneur vous éte déjà debout


- Oui étant le premier ministre du roi et chef des armées je me dois de contenir ma forme.


Il avait dit cela d’un ton sérieux qui fit fondre la femme.


-Et couchez avec votre servante vous aide aussi à maintenir la forme surtout si violent vous étiez oh lalala quel plaisir c’est donc ça la joie du plaisir charnelle.

Se roulant dans les draps sous le regard indifférent de l’elfe qui après tout pour lui elle n’était qu’une simple servante.

 -Si vous avez du temps à discuter habiller vous et faite votre travaille de servante après tout le roi ne vous paye pas pour rester au lit.


La femme lança un regard dur à l’elfe noir qui était en train de s’habiller, voyant qu’il ne fit pas attention elle se leva s’abilla et sortit de la chambre avec un soupir de colère qui ne fit ni chaud ni froid a Falathar. Apres tout elle n’était qu’une servante il trouverait une fille rapidement si besoin.
Une fois fini de s’habiller il sortit de sa chambre, passant les grands couloirs du château répondant par un signe de tète a ceux qui lui dirent bonjour.
Traversant le hall d’entrée qui le mena dans les jardins extérieurs qui était immenses il se rendit dans l’arrière cours ou était situer d’un grand box fais de pierres.

Il entra dans le box , une énorme silhouette recouvert d’écaille était debout, un dragon de couleur dorer ocre.

-Te voilà Falathar.

Ces mots résonnèrent dans la tête de l’elfe noir car lui et son dragon se parlèrent par la penser ce qui leur permit de ne pas être entendus si on venait à les écouter

-Oui Curunir, 

s’approchant de son dragon pour lui faire une caresse sur le museau écailleux, Je vais devoir partir au pays du feu avec cette rosière.

-je resterai ici je suis conscient que tu ne peux m’emmener.


-je ne pars pas longtemps mon cher Curunir je me pose la question comment est ce fameux seigneur du feu.

soudain La porte s’ouvrit faisant sursauter le dragon coupant le lien télépathique avec la bête laissant entrer le grand-duc du roi, le voyant Curunir se mit a grogner par peur le grand-duc alla se cacher derrière Falathar qui ria intérieurement de cette situation.

- Que  veux-tu.


-La princesse Eymerald m’envoie vous chercher.


-Très bien je pars la rejoindre.

Falathar fit un signe d’au revoir à son dragon et s’en alla suivi de près par le grand-duc qui trembler a l’idée de finir dans le ventre de ce redoutable dragon.
Ils allèrent retrouver la princesse qui les attendait  d’un air calme, arrivant devant elle Falathar s’inclina devant cette  dernière.

-Messire Urthel votre grâce :
 
-Bien le bonjour j’espère que votre nuit fut bonne et que ce voyage vous sera bénéfique

Mes affaires son prête depuis hier croyez-vous que j’ai oublié que nous partions après tout sans moi vous seriez comme des moutons dans un territoire de loup.

Eymerald ne fit pas attention a ce qu’il venait de dire et fit signe au groupe de la suivre dans la cour ou les attendaient leur carrosses.


Mes affaires son prête depuis hier croyez-vous que j’ai oublié que nous partions après tout sans moi vous seriez comme des moutons dans un territoire de loup.
Eymerald ne fit pas attention a ce qu’il venait de dire et fit signe au groupe de la suivre dans la cour ou les attendaient leur carrosses.
 
Une fois que les serviteurs eurent fini de poser les dernier paquetages ils prirent route,
Etant dans la même voiture que la princesses et ses frères et sœur il était prêt à les défendre durant ce voyage qui se passa sans accros bien qu’il fut long, L’elfe noir restait indifférent au regard des habitant émerveiller de voir le carrosse royale, il regardât Eymerald parler avec ses frère et sœurs
Le voyage en carrosse fini ils prirent le large dans un bateau royal conçu seulement aux nobles.
Bien que le voyage fut très long il ne se passa pas grand-chose hormis des dauphins qui nager près du bateau, Falathar pour passer le temps s’était entraîner durement car rester à ne rien faire n’était pas son genre. Une qualité qui lui avait valu son poste de chef des armées.
Ce fut le 4 éme qu’ils arrivèrent à destination, le pays du feu était empli de beauté, l’elfe noir vit qu’Eymerald était émerveillé par tant de merveilles.
Une fois sur la terre ferme il prirent les carrosse qui les attendait pour les amener au château, bien que la route était court, ce fut long a cause de la fête qui crée des embouteillages, ce qui énerva Falathar qui garda son calme en apparence toujours dans son silence habituel. Apres 2 heures de trajet ils finirent par arriver au château du seigneur varsus.
Falathar qui fut le premier à descendre suivi du groupe royal.il aida neanmoi le petit dernier a descendre du carosse.


-c’est la première fois que vous voyez un seigneur autre que votre père, j’espère que vos cours de bonne conduite vous auront était bénéfique.


-Je tolère que vous couriez dans le château quand vous étiez heureuse mais je ne tolérerais aucun égarement de votre part devant un seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Eymerald Lacryn
Princesse de l'air
avatar
Messages : 217
Faveur des dieux : 1283
Date d'inscription : 09/12/2014
Age : 22
Localisation : Elyséas

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element :
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Sam 23 Juil - 23:22
Le jour du départ était arrivait quelle joie pour la princesse et sa fratrie! C'était la première fois que la famille partait pour les terre du feu d’habitude c'était leurs parents qui partaient en voyage en laissant en laissant Yujiro prendre le commandement du royaume le temps de que les souverains revienne de leur voyage.
Le jeune Lacryn c'était faites réveiller comme chaque matin  par les chants des oiseaux qui gassouiller à sa fenêtre dès l’aurore. Eymerald était devant sa coiffeuse en train de peigner sa   lorsque chevelure lorsque sa servante personnelle lui apporta le petit déjeuner dans sa chambre   la princesse lui demanda de poser le plateau dans son petit dans son petit salon personnel ou elle avait l’habitude de prendre ses repas le matin ou  lorsqu’elle travailler tard le soir après une réunion du conseil royal qui ce finassait à pas d’heure dans la nuit. Apres avoir poser le plateau la servante vint poser la tenu royal de la jeune femme car il fallait être prête pour l’heure du départ et il y avait tellement à faire encore…
La servante  répondait au nom Maryaé  c’était une jeune femme plus âgée qu’Eymerald  d’une vingtaine d’années. Elle était une confidente sa dame de compagnie et sa servante personnelle Maryaé à des cheveux blond yeux marron c’est une femme fine avec peu de forme, mais c’est une femme généreuse à l’écoute et qui mérite tout le respect qu’on puisse lui donner.
Elle aida la princesse à se vêtir à effiler son corsage puis une belle robe couleur nacre. Une fois habiller Eymerald pris place sur le fauteuil devant sa coiffeuse et commença à se refaire une beauté tandis que Maryaé état en train de lui faire une belle coiffure trésir de fleur avec des bijoux parées de perles.
Marya demanda alors à la jeune femme :
 
-Dites moi vous n'êtes point impatiente d’aller visiter le pays du feu ? En plus il parait que le souverain est un homme charmant.
 
La princesse leva les yeux en ciel  avec tout de même un sourire au out des lèvres
 
-Tu sais ma chère  je pense que le mariage ce n’est pas mo qui en décidera mais si je sus en bonne compagnie cela ne serra  pas de refus de toute manière je verrai bien quand nous serons la bas.
La dame de compagnie se pressa quelque peut de finir la mise en beauté de la jeune femme car les heures passait et qu’il était déjà presque neuf heure du matin.
 Damoiselle Lacryn se leva est pris la direction du hall d’entrée pour prendre des nouvelles sur la préparation de ses frères est sœur vu que le départ était prévu  dans les eaux de onze heure. L’orsqu’elle arriva elle fut étonnée de ne pas trouver son frère auprès du grand duc pour savoir si tout ce passait pour le mieux pour leur départ elle s’adressa donc au grand duc pour savoir ce qu’il se passait.
 
-Monsieur puis-je savoir si les préparatif avance bien et pourriez vous me dire ou est Sa Majesté vous prie ?
Le duc écarquilla ses yeux bleus d’étonnement
 
-Je suis étonnait que Son altesse royal ne vous ai pas informé que sa grandeur était partit dans la nuit pour son voyage de noce et qu’il avait informé le seigneur Smarath que vous serai la personne qui le représentera durant les festivités qui se déroule au pays du feu.
 
 
La jeune femme fut quelques peu choquée de la réponse mas soit elle n’en pouvait pu d’attendre et demanda à se que les domestique se presse de charger le carrosse et de préparer les chevaux pour leur départ qui ne sera  dans moins d’une heure elle demanda d’aller quérir le jeune prince Hélyot et Maryaé pour que les valet amène les bagages et les montes sur le carrosse.
 
-Grand duc allez me chercher Monsieur Urthel car nous partons bientôt et pressez-vous je vous prit nous n’avons pas toute la journée
 
Monsieur le frère du roi arriva poussé par Maryaé l’enfant était un jeune homme de onze ans au yeux bleu gris et des long cheveux châtain foncé noué en queue de cheval basse magnifiquement vêtu avec une canne lorsqu’il peu se permettre de faire quelque pas dans la journée.
 
-Ma chère sœur quelle plaisir de vous voir en cette belle journée d’été mon cœur est emplie de joie.
 
Le jeune garçon c’était lever et avait fait une belle révérence malgré que ses jambes tremblaient comme des feuilles. Eyme lui rendis son bonjour en s’inclinât elle aussi .
 
-Mon cher enfant mon ami je vous-en prie reprenez place je vous remercie de ce doux effort pour ce bel hommage. Je vois que vos cours son appliquer avec  brio.


Le jeune homme se rassit avec l’aide de mary il fut heureux de surprendre sa sœur qui avait toujours un mot tendre  pour lui ce qui lui réchauffer son cœur de pré adolescent.
Soudain Monsieur le Duc annonça l’arriver du premier ministre :
-Messire Urthel votre grâce :
 
Eymerald fis signe au duc de partir d’un brief mouvement de main ce qu’il fit .La jeune femme attendit que le jeune homme la salue avant de la saluer en à son tour d’un vague hochement de la tète.
 
-Messire vous vous êtes fait attendre je présume que vos affaires le a toute hâte car nous partons plus vte nous nous mettrons en route bagages sont déjà attachés au carrosses si n’est pas le cas et bien hâtez vous nous partons sur le champs plus vite nous partirons plus vite nous arriverons !
 
La princesse se retourna et fit signe au groupe de la suivre pour se diriger vers l’extérieur dans la grande cours ou le carrosse les attendait déjà même si quelques serviteur chargeaient encore quelque paquetage les attacher férocement pour éviter toute perte durant le voyage ou la traversé en bateau.
 
L’infante pris place en première dans la voiture suivi de son frère et du premier ministre qui pris place en face de monsieur et Mary pris elle aussi place à la gauche du ministre et deux laquais montèrent sur le siège arrière extérieur . l voyage fut quelques eu long car lorsque qu’on explore des berceaux que l’on connais déjà ils traversèrent Fontaines miraculées, puis ne nombreux village ou les habitants étaient heureux de vor passer le carrosse royale et les saluaient d’un geste de la main le carrosse pris la direction du sentier pour traverser la  Forêt Scaljäh, en voyant au loin le magnifique  Mont Arbiros, la route était longue et les langues ne s’exprimer que peu effectivement le jeune prince fut émerveillait par tous ses changements les paysages ne se ressemblait pas et tous était d’une grande beauté. Eymerald regardait de temps à autres ses compagnons de voyages ainsi que le  paysage elle discuta avec son frère avant de somnolait quelques peu jusqu’à leur arriver  au port  le carrosse fut mis sur le pont attacher solidement avant de prendre le large pendant les trois jours de croisière chacun de divertisse comme bon lui semblait Mary rester tout de même près de la reine  qui amer profiter des quelque pièce de théâtre joue sur le pont en fin d’après midi mais aussi se détendre dans les salon de thé avec le jeune prince.
Les jours passèrent vite malgré que cela semblât interminable pour la jouvencelle en le quatrième jour ils arrivèrent en fin d’après midi ils arrière au port de la capitale Kyonari,en entrant dans la capitale la jeune femme eu un large sourire qu’elle merveille se pays toute la ville était décoré pour la fête des lumières des guirlande de fleur ou rayonnant de mille couleur des lampions ornaient les fenêtres des maison et le château  dominer la ville était un château vraiment magnifique la jeune femme avait hâte de rencontrer le seigneur Varsus. Ils débarquèrent le carrosse et se mire en route  pour le palais royal  les rue était bien organisé mais avec la fête il y avait énormément de route et la circulation fut embouteiller.
Apres deux heure de route ils virent enfin les grilles du palais s’ouvrirent pour leur donner accès à la cour principale du palais lorsqu'ils descendirent ils furent étonner de l’accueille qui leur avait était réservé. lls s’avancèrent alors vers l'entrer la porte s'ouvrit un homme leur demanda poliment de les suvre ce qu'ils firent pus le général demanda à la jeune femme

-C’est la première fois que vous voyez un seigneur autre que votre père, j’espère que vos cours de bonne conduite vous auront était bénéfique.

-Oui c'est la première fois , et en ce qui concerne mon éducation ne vous en faites pas contrairement à certain j'en ai eu une ~


Répondit-elle de la façon la plus naturel possible tandis quelle mener la marche suivi de Mary qui poussait son seigneur. 


-Je tolère que vous couriez dans le château quand vous étiez heureuse mais je ne tolérerais aucun égarement de votre part devant un seigneur.


Au risque de vous décevoir Vous n'avait rien à me conseiller ni ordre à me donner alors je vous prierez de rester à votre place Urthel avant que je soit obliger de vous y remettre.

 Ils avancèrent toujours en suivant leur guide en ne sachant vraiment ou ls se rendraient.


voix de Françoise de Maintenon parlé et chanté
Couleur : #33ffcc
Theme song
https://www.youtube.com/watch?v=GEzy8_67VmU 
Revenir en haut Aller en bas
http://oh-life.deviantart.com/
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Varsus Smarath
Empereur du Feu
avatar
Messages : 30
Faveur des dieux : 488
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 33
Localisation : Palais impérial de Kiyonari

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element : Feu
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Dim 24 Juil - 1:52

Une grande préparation




Redescendant le long de la cour, il fit signe à plusieurs samurais de le suivre d'un claquement de doigts et ces derniers se mirent aussitôt en route. D'un seul coup, la tranquillité de la demeure fut secouée telle une fourmilière : tout le monde se pressaient et les serviteurs se dépêchaient de finir les quelques préparatifs pour accueillir les invités qui approchaient du palais. Les ménagèrent filaient en zigzag autour du regard superviseur du seigneur Smarath qui traversait les couloirs de pied ferme.

Pendant ce temps, le messager du seigneur descendit en direction du cortège qui arrivait près de la cour d'arrivage au rez-de-chaussée. Il se plaça au milieu de la cour et attendit que le carrosse s'arrête afin d'accueillir les passagers. Ce lieu était l'arrivée des transporte et le lieu qui possédait les écuries. Plus haut sur une cour supérieure, se trouvaient les espaces de détente de la noblesse, entouré de cerisiers ainsi que de magnifiques cours d'eaux qui servaient à rafraichir les occupants lors de forte chaleur.

Une fois que la princesse du pays du vent posa le pied au sol, son regard fut attiré par le messager qui fut bientôt rejoint par la gouvernante Arza. Le premier était un homme de haute stature, maigre et dont l'âge se faisait ressentir lorsqu'on observait ses nombreuses rides. Au contraire, madame Arza était une femme de corpulence forte qui avait des bras assez costauds pour se saisir des affaires de la famille royale. Hors, les valises étaient déjà entrain d'être débarquées.

" - Je suis Honoré de votre présence, Altesse. Comment vous portez-vous ? "

Le messager du nom de Gelbert s'inclina bien bas pour la saluer, elle qui devait remplacer son frère pendant les fêtes. Elle était accompagnée d'un enfant âgé d'une dizaine d'année ainsi que de son ministre et d'une dame de compagnie. En voyant l'état de l'enfant, Arza se précipita sur lui.

" - Oh mon pauvre chéri ! Tu dois être exténué après tout ce voyage ! "

Elle connaissait le fait que cet enfant était malade et avait besoin d'aide, c'est pourquoi elle se chargea de le porter pour l'amener à ses appartements. Certains riches auraient dit qu'elle était rustre et impolie mais disons que les enfants étaient de vrais joyaux à ses yeux et elle se sentait obligée de leur venir en aide peu importe le rang social qui les séparait. Gelbert, quelque peu gêné, lui tapa du coude quand elle passa avec le garçonnet dans ses bras à côté de lui.

" - Vous ne pouvez pas vous en empêcher, Arza ? "

" - Oh hein ! Tais-toi donc ! Ce petit est déjà si frêle ! Il a besoin de reprendre des forces après un voyage pareil ! Toi, tu devrais aller guider le carrossier, je m'occupe de la petite communauté ! Allez, ZOU ! "

Une fois que le messager eut fini de tirer la tronche, il s'en alla en lâchant un sourire aux invités et reparti après quelques courbettes en direction des écuries pour présenter les lieux au cocher. La grosse dame se retourna alors vers la princesse et lui dit alors

" - Pressons-nous, je vous prie, vous devez être exténués tous autant que vous êtes ! Laissez-moi vous amener à vos appartements pour que vous puissiez souffler un peu ! Mes pauvres chéris ! "

Elle se retourna presque essoufflée et les invita à la suivre, traversant la grande cour remplie d'échoppes et d'autres marchands de haute-société qui installaient leurs décorations pour la grande fête.

" - On m'a dit que c'était votre premier séjour dans notre pays ! J'espère que le changement de climat ne vous est pas trop insoutenable ? "

" - Il y a des lumières partout ! " S'exclama le jeune prince.

" - Ouiii ~ , une grande fête se prépare en l'honneur des lumières ! "

Une fois à l'intérieur, elle se retourna et attendit que les invités furent tous entrés.

" - Veuillez excuser le désordre, nous sommes en pleine finition des préparatifs et le seigneur est quelque peu occupé par tout ceci. "

Beaucoup de personnes se mirent à s'incliner sur leur passage, puis reprirent leur activité. Après avoir monté quelques étages, la gouvernante tituba jusqu'à une grande porte en bois de noyer, posée contre un montant en bois à treillis où des lierres filaient au travers. Elle s'empressa d'ouvrir la porte et les invita à y entrer avant elle, puis elle alla poser l'enfant sur un canapé. Elle désigna les quelques portes et y expliqua les différentes fonctions.

" - Donc voyez-vous, la porte-ci est le salon, et les latéraux sont les chambres. Chaque suite possède une salle d'eau où vous pouvez vous baigner. "

Ils croisèrent une servante qui sortait le linge qui les salua chaleureusement avant de continuer sa route.

" - Vous avez quelques servantes à disposition si vous avez besoin de quelque chose, c'est à elles qu'il faut s'adresser. "


Soudain elle entendit des bruits de pas lourds s'approcher et des samouraïs entrèrent dans la pièce avant de se poster sur le côté. Il y en avait 2 à l'intérieur et 2 à l'extérieur. La gouvernante fit une légère référence quand un homme de grande prestance entra dans la pièce, les mains enfouies dans les manches de sa longue tenue rouge et noire. Il attendit d'être salué par ses invités avant de s'incliner à son tour pour leur souhaiter la bienvenue. Il était encore courbé quand il commença à s'excuser.

" - Mes regrets, je n'ai pas pu me libérer plus vite, il se trouve qu'une affaire contraignante est venue m'importuner à votre arrivée. "

Il regarda pour la première fois la princesse du vent dans les yeux, son regard le fascinant. Ses yeux ornés de tels joyaux n'étaient pas à délaisser tant leur brillance dégageait une atmosphère intrigante. Une belle jeune femme a la peau mat, aux cheveux eben dégageant une certaine pureté. Bien différente de ses confrères et consoeurs qui possédaient une crinière châtain, voir blonde. Etrangement, cette princesse semblait différente et Varsus était étonné de la voir. Il s'approcha de quelques pas et s'arrêta à une distance raisonnable pour ne pas empiéter dans son intimité.

" - C'est la première fois que nous nous rencontrons, Princesse. Je suis honoré. "

Il refit une petite courbette et se redressa en mettant ses mains derrière son dos. Il tourna son regard vers l'elfe noir, le fameux ministre. Il ne s'en méfiait pas, loin de là, mais il avait une aura bien moins présente que celle de la princesse.

" - Je suis Varsus Smarath, votre hôte. Seigneur du pays de Senjäh et fervent herboriste. Je ne vais pas vous déranger longtemps, vous devez sûrement être fatigué après ce long voyage. "

 



© Truth.
#666699
Revenir en haut Aller en bas
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Falathar Urthel
avatar
Messages : 5
Faveur des dieux : 438
Date d'inscription : 20/07/2016
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element :
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Dim 24 Juil - 22:05
La petite troupe venait d’arriver dans le château avec Arza qui leur avait fait quelques recommandations, pour qu'ils se sentent comme chez eux dans la demeure du segneur Smarath. L’elfe noir  regardait autour de lui il remarqua deux femmes qui le regardèrent avec intensité, ce qui eut pour effet de faire sourire orgueilleusement.
Soudain des pas lourd se firent entendre, des pas qui résonnaient dans tout le château ces pas étaient dû à l’arrivée de quelqu'un et visiblement cette personne n'était pas seule. Falathar ou apercevoir un homme  accompagner par quatre samurais qui prirent place à face à la troupe, deux à l’intérieur et deux à l’extérieur.
Le jeune ministre fut impressionner, voir en vrai c'est homme là; il savait que  les samurais étaient de valeureux guerrier,  portant de belles armures des casque cachant leur visage mais celui qui avait le plus de prestance était le un homme au cheveux long avec la même couleur de yeux que Urthel et il était vêtit d'un kimono rouge il ne savant pas de qui il s’agissait il attendit paisiblement  pour s'avoir ce que leur voulais  ce mystérieuse jeune homme.

" - Mes regrets, je n'ai pas pu me libérer plus vite, il se trouve qu'une affaire contraignante est venue m'importuner à votre arrivée. " 

 l'elfe noir vit que je jeune homme scruter la prinscesse de haut en bas étant un homme lui même falathar savait ce que cela signifiait 
ce jeune homme avait des envie charnelle envers elle, il faut dire que la jeune fille fesait tourner la tete de beaucoup d'homme par sa beauter resplendissante,mais cela ne l autoriser pas a la regarder de cette facon il avait toujour etait protecteur envers elle bien qu'l etait dur avec elle.

" - C'est la première fois que nous nous rencontrons, Princesse. Je suis honoré. "

Il refit une petite courbette et se redressa en mettant ses mains derrière son dos. Il tourna son regard vers l'elfe noir, le fameux ministre. Il ne s'en méfiait pas, loin de là, mais il avait une aura bien moins présente que celle de la princesse. 

" - Je suis Varsus Smarath, votre hôte. Seigneur du pays de Senjäh et fervent herboriste. Je ne vais pas vous déranger longtemps, vous devez sûrement être fatigué après ce long voyage. " 

-Bonjour mon seigneur c’est un honneur pour moi de vous rencontrer, le voyage fut long le petit est les plu fatigué de ce voyage quant à moi mes année d’entrainement me font ressentir moins la fatigue.


Bien qu'il se méfia de cette homme il avait dis cela avec tout le respect qui était du à un seigneur. il mit ensuite sa main droite sur son torses
 
-Sachez que durant notre séjour ici mon épée sera votre.

La phrase de Falathar eu pour effet qu’un samurai quitta son poste pour se placer devant l’elfe noir qui lui lança un regard mauvais.

-Que  veux-tu soldat.





-Le seigneur Varsus a déjà sa garde, un premier ministre n’a pas à le protéger.

-un ministre peut cacher autre chose cher soldat.


le samurai sentais que sous ses air calme se cacher un redoutable guerrier, pour l'elfe noir un petit combat ne lui ferait pas de mal mais il ne devait pas se battre devant le seigneur ca serai impolis, détournant le samurai d'un air calme.


-Pardoner nous mon seigneur mais nous allons disposer la princesse et ses frere et soeur son epuisé.
Revenir en haut Aller en bas
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Eymerald Lacryn
Princesse de l'air
avatar
Messages : 217
Faveur des dieux : 1283
Date d'inscription : 09/12/2014
Age : 22
Localisation : Elyséas

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element :
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Sam 30 Juil - 15:33
"La descendante du roi Lacryn s’était arrêter quelques minutes pour admirer la cours, c’était une cour décoré de toute beauté, la lumière y faisait régner une atmosphère paisible, c’était un véritable havre de paix comme s le temps c’était arête et que nous étions dans un paradis loin de tout. Il  avait tellement d’étole s,  les parfums qui embaumer cette cours étaient unique; De divers épices, ses milliers d’odeurs de thé, les senteurs d’encens qui  y régner faisaient tout simplement voyager il y avait tellement de marchant et il semblait y avoir de magnifique parure foulards et vêtement l fallait qu’elle y fasse un tour avant de partir. Arza ramena vite la jeune fille en demandant de presser le pas cette femme aimer prendre les devant de plus elle avait grand cœur il fallait voir comment elle s’occuper d’Héliot. Eymerald apprécie ce genre de tempérament c’est tellement merveilleux une femme avec du caractère en fin de compte elle était un peu comme elle.  

La petite bande poursuivie  sa route, pour arriver dans le hall d’entrer des invités pour ensuite se diriger vers le petit salon. Arza leur fit quelques recommandations pour que leur séjour soit le plus agréable  possible.

Soudain ils entendirent de bruyant bruit de pas y avait un attroupement  qui marchait dans leur direction. peu de temps après tard la porte  s’ouvrit  cinq personne entra il y avait quatre soldats qui se positionnèrent devant eux  un homme d’une belle carrure, ses cheveux étaient long,  Eyme fut perdu dans son regard il avait ce regard persan  qui vous trouble au premier regard….

" - Mes regrets, je n'ai pas pu me libérer plus vite, il se trouve qu'une affaire contraignante est venue m'importuner à votre arrivée.


Eymerald fut assez intrigué qui était ce bel homme même marya semblait troubler par la prestance de l’inconnu….  Et quand la regarda aussi intensément qu’il le pu la jeune femme eu un sentiment étrange lui brula les joues c’était la première fois qu’un homme posait ses yeux sur elle de cette manière. De plus il avait beaucoup de charme même si elle ignorait qui il était cette homme avait une aura et un charisme qui aurait fait chavirer n’importe qui et le fait qu’il la regarde elle… Il est vrai qu’elle ignorait tout de cette homme, mais il ne devait pas être n’import qui à se n juger par son style vestimentaire et sa façon de se tenir . Ils s ‘approcha raisonnablement d’elle pour lui tenir ce langages :
" - C'est la première fois que nous nous rencontrons, Princesse. Je suis honoré. "


Elle fit une belle révérence avec toute la grâce ainsi que l’élégance qui était du a son rang avant de répondre de sa voix douce 


« -Tous le plaisir est pour moi je parle au nom de tous en disant que c’est un ravissement d’être dans se somptueux royaume Messire »

" - Je suis Varsus Smarath, votre hôte. Seigneur du pays de Senjäh et fervent herboriste. Je ne vais pas vous déranger longtemps, vous devez sûrement être fatigué après ce long voyage. "


La demoiselle esquissa un sourire il était donc le roi de ce pays et bien ils avaient hérité d’un hôte de ce qu’il y a de plus charmant.

- C’est un plaisir de faire votre connaissance Monseigneur permettez-moi de vous présenter mon jeune frère Héyliot , messire Urthel premier ministre du pays du vent ainsi que ma dame de compagnie. Quand à moi je suis Eymerald Lacryn enfante du pays du vent et main du roi. Nous somme ravi d’être parmi vous c’est même un honneur


Le premier ministre pris la parole à son tour pour faire ses hommage au seigneur, et lui vouer allégeance durant leur séjour au cœur du pays du feu ce qui  était honorable il faut dire mais cela ne plus pas à tous dans la salle un soldat du roi se plaça près d’urthel le soldat avait l’air d’être blesser dans son estimes pourtant il n’avait rien à craindre. urthel  n’avait rien dit de fâcheux. Il s‘excusa tout de  même et demanda de pouvoir se retirer dans ses appartements.[/color]
Eyme laissa le seigneur répondre avant de prendre parole:[/color]

« - Marya conduisez le jeune prince dans sa chambre et vous pouvez disposer après l’avoir couché. Vous Messire Urthel vous avez quartier libre. »

Quand ils sortirent après avoir saluer sa majesté Smarath. Eymerald s’excusa tous de même
 

« Veuillez m’excusez pour se désagrément il ne voulait point offenser vos hommes mon seigneur. »[/size]


voix de Françoise de Maintenon parlé et chanté
Couleur : #33ffcc
Theme song
https://www.youtube.com/watch?v=GEzy8_67VmU 
Revenir en haut Aller en bas
http://oh-life.deviantart.com/
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Varsus Smarath
Empereur du Feu
avatar
Messages : 30
Faveur des dieux : 488
Date d'inscription : 09/07/2016
Age : 33
Localisation : Palais impérial de Kiyonari

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element : Feu
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Sam 30 Juil - 18:40

Une grande préparation




La jeune fille dessina un timide sourire sur son visage avant de présenter sa petite garde personnelle, ce qui arrangeait bien le seigneur afin de connaître qui est accueillit dans sa demeure durant ces quelques prochains jours. Son regard doux se fit plus sévère quand il analysa les personnes présentes devant lui.

" - C’est un plaisir de faire votre connaissance Monseigneur. Permettez-moi de vous présenter mon jeune frère Héyliot , messire Urthel premier ministre du pays du vent ainsi que ma dame de compagnie. Quand à moi je suis Eymerald Lacryn enfante du pays du vent et main du roi. Nous somme ravi d’être parmi vous c’est même un honneur. "

" - Un plaisir partagé, princesse. "

Lacryn avait omit de dire qu'elle était la soeur de l'actuel souverain. Bien entendu, il était au courant qu'il était en voyage de noces après tout ce temps qu'il parlait de mariage. Si Varsus n'avait pas perçu une légère ressemblance jamais il n'aurait remarqué ce détail. Hors ne pas avoir de souverain d'un autre royaume à cette fête était particulièrement mal vu. Et il en avait des problèmes en ce moment...

" - Bonjour mon seigneur c’est un honneur pour moi de vous rencontrer, le voyage fut long le petit est le plus fatigué de ce voyage quant à moi mes année d’entrainement me font ressentir moins la fatigue. "

" - M'en voilà ravis. "

" - Sachez que durant notre séjour ici mon épée sera votre. "

Varsus ne réagis pas quand il vit un de ses gardes se déplacer vers l'elfe pour le corriger, ayant un peu trop approché le seigneur dans sa démarche.

Au fond, connaître ce détail prouvait qu'il pouvait bien défendre la princesse si un danger se présentait et c'était le plus important. Au moins elle avait une garde rapprochée.

" -Que veux-tu soldat ? "

" -Le seigneur Varsus a déjà sa garde, un premier ministre n’a pas à le protéger. "

" -un ministre peut cacher autre chose cher soldat. "

Smarath souffla du nez en fermant doucement les yeux, cette situation le désolait. Il frappa deux fois des mains et le Samouraï se retourna vers lui. Varsus lui fit comprendre d'un simple regard qu'il devait se tenir à carreau et que ce n'était ni l'endroit ni le moment de se confronter à ses invités.

" - Veuillez excuser mon impudence, Monseigneur. "

Il se retira et retourna à sa place initiale, gardant un oeil mauvais sur l'elfe. En effet, quiconque s'approcherait trop du seigneur serait vite remis à sa place, et tel était l'ordre qu'ils avaient reçus ces derniers temps. Varsus n'en voulait pas à son garde, il avait ses raisons qu'il devait bien entendu expliquer à ses invités, du moins la représentante en particulier.

" - Cependant il n'a pas tout tort, Messire Urthel. Vous êtes un invité, je préfèrerai que vous vous chargiez de la sécurité de votre princesse que de la mienne. Ce serait malvenu de ma part, voyez-vous ? "

Mal vu de dire à ses invités de le protéger bien entendu. Ce n'était le but de leur venue après tout, mais Varsus voulait s'assurer de quelque chose qu'il fallait que la princesse respecte tant qu'elle était ici.

" - Marya conduisez le jeune prince dans sa chambre et vous pouvez disposer après l’avoir couché. Vous Messire Urthel vous avez quartier libre. "

" - Une petite remarque avant que vous ne partiez "

Il se tourna vers la princesse en jetant quelques regards pour intéresser son ministre.

" - Promenez comme bon vous semble dans le palais, cependant je vous demanderai de ne pas quitter cet homme si vous décidiez de vous rendre en ville, Dame Lacryn. Je suis tout de même responsable de la sécurité de chacun des membres de la royauté qui se présentent ici."

Un bien grand mot, il savait pertinemment que Khirvès allait amener sa petite famille qui était soit disant indomptable. Mais disons que si ses enfants avaient des problèmes ce serait bien moins grave que la représentante en elle-même. Cela lui attirerai plus de problèmes qu'autre chose...

" - Vous pouvez disposer également, Arza. "

" - Bien, Monseigneur. "

Elle fit signe aux invités en se courbant puis quitta la pièce d'un pas lourd et titubant. Une fois qu'il se retrouva seul avec la princesse il resta à distance raisonnable et fit quelques pas sur le côté pour observer par la fenêtre.

" - Veuillez m’excusez pour se désagrément il ne voulait point offenser vos hommes mon seigneur. "

" - Ce n'est pas le cas, rassurez-vous. Mes soldats ne font que leur travail, personne ou presque ne peut m'approcher ces derniers jours. "

Dehors la nuit tombait doucement et les premières lanternes s'allumaient. Il était inquiet a propos de ce qui se passait en ville, lui seul étant au courant d'un événement peu enviable qu'il ne souhaitait pas que cela se reproduise.

" - Assurez votre sécurité, c'est important. Je ne me sépare jamais de ma garde depuis qu'un certain incident est arrivé en ville. "

Il se releva et retourna vers la porte en s'appuyant doucement d'une main.

" - Si vous souhaitez savoir ce qui s'y passe, je vous invite à me rejoindre plus tard dans la soirée dans les jardins extérieurs. Au besoin mes gardes sont à votre disposition, mais venez seule. "

Il s'inclina légèrement et sorti aussitôt de la pièce.

" - A Bientôt "

 



© Truth.
#666699
Revenir en haut Aller en bas
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Eymerald Lacryn
Princesse de l'air
avatar
Messages : 217
Faveur des dieux : 1283
Date d'inscription : 09/12/2014
Age : 22
Localisation : Elyséas

Feuille de personnage
Niveau: 1
Points de vie :
200/200  (200/200)
Element :
MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent} Sam 30 Juil - 20:08
Emeyrald regard le jeune homme elle ne voulais pas qu'à peine arriver qu' il règne déjà une tension palpable.

" - Ce n'est pas le cas, rassurez-vous. Mes soldats ne font que leur travail, personne ou presque ne peut m'approcher ces derniers jours. " 
Elle hocha la tête accompagné d'un sourire en coin

« -Je comprends  tout à fait avec les festivités il y à plus de risques c’est  tout  à fait normal que vos garde soient méfiant. »

" - Assurez votre sécurité, c'est important. Je ne me sépare jamais de ma garde depuis qu'un certain incident est arrivé en ville. "  - Si vous souhaitez savoir ce qui s'y passe, je vous invite à me rejoindre plus tard dans la soirée dans les jardins extérieurs. Au besoin mes gardes sont à votre disposition, mais venez seule. " 
« -Je vous s'y rejoindrez alors Monseigneur»
La princesse regarda le seigneur smarath qui était à la porte
" - A Bientôt "
Oui à plus tard
Eymrald était curieuse de savoir se qui se passait mais elle préférait tout d’abord aller se rafraîchir en prenant un bain et en changeant de vêtement car la journée avait était longue et chaude Eymerld prit a direction de ses appartement et prit une belle tenue nacrée et s’enferma dans la salle d'eau pour profiter d'un bon bain.

----Fin du rp----


voix de Françoise de Maintenon parlé et chanté
Couleur : #33ffcc
Theme song
https://www.youtube.com/watch?v=GEzy8_67VmU 
Revenir en haut Aller en bas
http://oh-life.deviantart.com/
AuteurUne grande préparation {PV : peuple du vent}Message
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une grande préparation {PV : peuple du vent}
Revenir en haut Aller en bas

Sujets similaires

-
» Quand en ville, le grain se lève, vent de nerf agité. || PV Jared Andrews
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» Double nationalité: Une promesse dans le vent ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Esehras l'autre monde ::  :: 
Kiyonnari
 :: Palais impérial
-